Fondation Prince Albert II de Monaco video - Video & News sur Monaco channel (chaîne de la Fondation Prince Albert II de Monaco)

news

04 novembre 2016

La Principauté de Monaco s’associe à l’engagement de l’Organisation Maritime Internationale en faveur de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

La Principauté de Monaco, dans la continuité de sa ratification des accords de Paris, salue  l'engagement  de la communauté maritime internationale à intensifier ses efforts  pour limiter les émissions des gaz à effet de serre dans le transport maritime, et donc, participer à la préservation de l'environnement marin.

Lors de la réunion du comité de la protection du milieu marin qui s’est tenue à Londres du 24 au 28 octobre derniers, l’Organisation Maritime Internationale (OMI) a pris plusieurs décisions majeures en matière de réduction des émissions polluantes des navires et de protection des milieux marins. 

En ce qui concerne les gaz à effet de serre, les 174 pays membres et associés de l’OMI ont arrêté une feuille de route qui prévoit l’adoption au printemps 2018 d’une stratégie initiale de réduction des émissions comprenant une liste de mesures à court, moyen et long termes.

A cette fin, il a été décidé de mettre en place un groupe de travail qui poursuivra les négociations entre les sessions environnementales. Pour mémoire, afin de soutenir l’obtention d’un accord, la Principauté de Monaco et 10 Etats partenaires (Allemagne, Belgique, Danemark, Maroc, Côte d’Ivoire, Marshall, Salomon, Antigua et Barbade et Tonga) avaient déposé en août un document de position à l’OMI proposant une méthode pour faire avancer la question de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour le transport maritime.

Le système international de collecte de données de consommation de carburant décidé lors de la 69ème session du Comité de la protection du milieu marin (MEPC), en avril 2016, a définitivement été adopté la semaine dernière. Ce système permettra une connaissance précise des émissions du secteur maritime et sera une base importante pour la mise en place des futures mesures de régulation.

L’OMI a également fixé un calendrier réservé pour les étapes de collecte des données dès l’automne 2020 qui devra permettre d’ajuster la stratégie de réduction des émissions et les instruments de régulation au plus tard au printemps 2023.

©FPA2 - Monaco Channel - 2012/2016http://www.fpa2.com - Suivez-nous également sur Twitter : @fpa2 et Facebook : @FondationPrinceAlbertIIdeMonaco