Logo Opéra de Monte-Carlo

vidéo

28 avril 2017

Il trovatore - MONACO INFO - Avril 2017

Avec Rigoletto et La Traviata, Le Trouvère, créé en 1852, forme ce qu’on appelle la « trilogie populaire ». Il se distingue des deux autres ouvrages par une intrigue de sang, de fureur et de flammes et surtout… embrouillée à l’envi ! Et pourtant, il emporte immédiatement l’adhésion du spectateur grâce à une succession d’arias éthérées, de cabalettes héroïques et de duos passionnés, marquant la suprématie du chant sur l’intrigue. Le grand chef Arturo Toscanini le confirmera avec quelque humour, en disant qu’il « suffit » de réunir les quatre meilleurs chanteurs du monde pour réussir Le Trouvère ! Opéra de chanteurs donc, où les quatre profils vocaux — soprano, mezzo, ténor et baryton — ont tout ce qu’il faut pour briller. Depuis sa création, tous les grands interprètes se sont emparés de ces personnages et des « tubes » composés pour eux par Verdi avec une verve mélodique incomparable. Opéra romantique s’il en est, avec son héros chevaleresque et généreux, Le Trouvère fait passer, plus qu’aucun autre ouvrage de Verdi, un souffle épique auquel on ne résiste pas.Dramma en quatre partiesMusique de Giuseppe Verdi (1813-1901)Livret de Salvatore Cammarano, complété par Leone Emmanuele Bardare, d’après le drame El Trovador d’Antonio García GutiérrezCréation : Rome, Teatro Apollo, 19 janvier 1853Nouvelle production, en coproduction avec le Teatro Real de MadridDirection musicale Daniel HardingMise en scène Francisco NegrinDécors Louis DésiréCostumes Louis DésiréLumières Bruno PoetChef de chœur Stefano ViscontiLe Comte de Luna Nicola AlaimoLeonora Maria AgrestaAzucena Marina PrudenskajaManrico Francesco MeliFerrando José Antonio GarcíaInès Karine OhanyanRuiz Christophe BerryChœur de l’Opéra de Monte-CarloOrchestre Philharmonique de Monte-Carlo

©2016 - Opéra de Monte-Carlo / Monaco Channel
Retrouvez-nous sur notre page facebook