Chaine du gouvernement video monaco - Video Monaco channel (Chaîne du Gouvernement Princier)

news

02 juin 2021

Exercice RAMOGEPOL 2021

De gauche à droite : Florent CHAMPION (Secrétariat RAMOGE), Amiral Sergio LIARDO (chef du département « Plans et opérations », commandement général des Capitaineries de Port), Amiral Aurelio CALIGIORE (chef du département « Environnement marin », commandement général des Capitaineries de Port, Amiral Nicola CARLONE (chef de la direction maritime de Gênes), Commandant Principal Isabelle CASTELLI (chef de la division de la police maritime et aéroportuaire de Monaco), Amiral Laurent ISNARD (Préfet maritime de la Méditerranée), Yves DAREAU (Secrétaire général de la Préfecture de Haute-Corse), Capitaine de frégate Bertrand de Gaullier (Commandant de la base aéronautique et navale d’Aspretto)©DR

Dans le cadre de l’Accord RAMOGE, la Préfecture maritime de la Méditerranée a organisé les 26 et 27 mai, un exercice RAMOGEPOL de prévention et de lutte contre la pollution le long du littoral Est du cap Corse, entre Macinaggio et le nord de Bastia.

Cet exercice « RAMOGEPOL 21 » était organisé en interface avec la Préfecture de Haute-Corse, et en collaboration avec des représentants de la Guardia Costiera et du Ministère de la Transition écologique italien et de la Division la Police Maritime et Aéroportuaire du Gouvernement Princier de Monaco.

À travers la simulation d’une pollution accidentelle en mer, le but était de renforcer la coopération et d’optimiser l’utilisation des moyens d’interventions mobilisables des trois pays Parties à l’Accord.

Dans ce scénario, basé sur des évènements réels et déjà observés, un pétrolier en avarie venait à s’échouer au niveau de la réserve naturelle des îles de Finocchiarola, aux premières heures du 26 mai, occasionnant une pollution aux hydrocarbures dans cet environnement à l’écosystème fragile situé en face du port de Macinaggio.

Face à un incident de ce type, les autorités françaises après avoir lancé les premières opérations d’évaluation et d’intervention, activent le plan RAMOGEPOL permettant la mobilisation, la mise en œuvre et la coordination de nombreux moyens maritimes et aériens français (marine nationale, gendarmerie, affaires maritimes, douanes, SNSM, privés), monégasques (police maritime), italiens (Guardia Costiera et Castalia).

De plus, un moyen aérien espagnol et des moyens de lutte de l’Agence Européenne de Sécurité Maritime (AESM) ont également été sollicités et ont participé à cet exercice.

Moyens déployés ©DR

Sur zone, à bord du BSAA Pionnier, les actions de lutte contre la pollution ont été coordonnées par une officier du centre d’expertises pratiques de lutte antipollution de la Marine nationale (CEPPOL) et appuyées pour la première fois par le concours de drones permettant une appréciation de l’évolution de la situation au fur et à mesure de l’avancée du scénario de l’exercice.

Dans l’esprit d’élargir la coopération au niveau Méditerranéen, l’Accord RAMOGE avait invité des observateurs de l’Accord sous-régional de lutte contre les pollutions entre l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, mais en raison des conditions sanitaires, leur présence n’a malheureusement pas été possible. Le développement de synergies avec les autres plans et accords sous-régionaux de coopération, n’en demeure pas moins au cœur des ambitions futures de l’Accord.

Le prochain exercice RAMOGEPOL se tiendra en 2022 et sera organisé par la délégation italienne.

* Accord de coopération internationale pour la préservation du littoral et du milieu marin entre la France, Monaco et l’Italie pour la zone comprise entre Marseille et La Spezia.

© 2012/2020 Gouvernement Princier de Monaco- www.gouv.mc