Chaine du gouvernement video monaco - Video Monaco channel (Chaîne du Gouvernement Princier)

news

27 avril 2021

Papillomavirus : vacciner aussi les garçons

Les infections à Papillomavirus Humain (HPV) sont à l’origine de la plupart des cancers du col de l’utérus.

Afin de prévenir l’apparition de ces cancers, la vaccination et le dépistage sont deux moyens d’action que le Gouvernement princier promeut dans le cadre plus général de la politique menée en Principauté en matière de santé publique.

Le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), déjà recommandé pour les jeunes filles entre 11 et 14 ans révolus (avec un rattrapage jusqu’à 19 ans), le sera désormais pour les jeunes garçons âgés de 11 à 14 ans, là encore avec un rattrapage possible jusqu’à 19 ans révolus.

La vaccination est la seule protection efficace pour protéger les femmes.

Contre les Infections Sexuellement Transmissibles, la première recommandation est souvent de porter un préservatif. Mais il ne permet pas de réduire à néant le risque d’infection par les papillomavirus, puisque cet agent peut être transmis par simple contact. Ainsi, le seul moyen de se protéger efficacement contre cette infection est la vaccination.

Ce virus se transmettant par contact, les hommes peuvent le transmettre aux femmes et vice et versa. En vaccinant les garçons, on protège les filles et les femmes non vaccinées de l’infection et donc du risque de cancer de l’utérus et de la vulve.

A quel âge vacciner mon enfant contre le papillomavirus?

La vaccination contre les HPV est préconisée, suivant les dernières recommandations des autorités sanitaires, dès l’âge de 11 ans. Elle s’adresse aux filles et aux garçons de cette catégorie d’âge.

Son administration s’effectue, pour la population âgée entre 11 et 14 ans révolus, en deux doses espacées de six à treize mois. Ces deux injections intramusculaires sont nécessaires pour une protection efficace.

Le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV) n'est pas obligatoire, mais il est fortement recommandé aux jeunes filles (11 à 14 ans et en rattrapage de 15 à 19 ans), aux jeunes garçons (entre 11 et 14 ans et en rattrapage jusqu'à 19 ans)

Qui réalise ce vaccin contre le papillomavirus ?

La vaccination est réalisée par votre médecin (généraliste, pédiatre ou gynécologue).

Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès de lui.

Le Vaccin contre le papillomavirus est-il remboursé ?

Les trois vaccins susceptibles d’être utilisés sont remboursés à 80% par les caisses d’assurance maladie de Monaco.

Le Gouvernement princier prend quant à lui en charge les 20% restant, dans le cadre de la présente campagne de vaccination, si vous n’avez pas de mutuelle ou d’assurance complémentaire.

 

 

© 2012/2020 Gouvernement Princier de Monaco- www.gouv.mc