Chaine du gouvernement video monaco - Video Monaco channel (Chaîne du Gouvernement Princier)

news

Mathias Raymond HD - Copyright Photo : Comité Olympique Monégasque
02 août 2012

XXXemes JEUX OLYMPIQUES DE LONDRES - Aviron - Mathias Raymond

 

1- Pas de regrets pour Mathias Raymond

Il avait hâte : « Avoir un jour de repos entre chaque course, c’est l’idéal. Deux jours, c’est un peu long. Après l’entraînement quotidien, la journée se passe dans la chambre, à regarder le temps passer et attendre l’échéance. »

Ce mardi à Eton Dorney, en présence de LL.AA.SS. le Prince Albert II et la Princesse Charlène, le représentant de la Principauté en quart de finale en aviron (skiff) affrontait dans sa série un Norvégien (double champion olympique), un Tchèque (médaillé depuis 2007 à chaque échéance importante), un Danois (double champion poids léger) et un Cubain (médaillé sur trois épreuves de Coupe du Monde cette année). C’est dire la tâche qui l’attendait. « Ces quatre rameurs étaient vraiment costauds » glisse-t-il. Sans oublier l’Iranien, médaillé depuis 2006 dans la catégorie des moins de 23 ans.

Mathias caressait le doux espoir de terminer le plus proche possible de la qualification (3 premiers). « C’était assez compliqué compte tenu des adversaires présents. » « Sortir une grande course », Il a rempli sa mission en terminant cinquième, laissant l’Iranien derrière lui.

« J’ai réalisé un bon parcours. Je me suis fait vraiment plaisir sur les 700 premiers mètres. Je suis resté bord à bord avec les grands noms de l’aviron, ceux qui m’ont fait rêver, ceux que je regardais à la télé quand j’étais jeune…Ce fut une immense satisfaction de les avoir à côté de moi. Après, j’ai été obligé de repartir à ma propre cadence, pour garder mon rythme. Les autres sont partis devant, ont fait leur course et moi, j’ai maintenu ma distance avec le sixième, pour finir avec un temps assez correct au final. » Il n’a pas de regrets : « En toute objectivité, je ne peux pas dire que je serai médaillable. Les trois premiers feront à coup sûr la finale A. Après, je fais donc avec mes moyens. Mon objectif principal est de me faire plaisir sur toutes mes courses. Pour l’instant, j’ai réussi. Pourvu que ça dure… »

Aujourd’hui, le Monégasque sera à nouveau en lice, en demi-finale C/D, à partir de 9h30. Il devra terminer dans les trois premiers pour se qualifier pour la finale C. « J’ai un tirage favorable. Il ne me reste plus qu’à sortir une grande course et remplir mon contrat.»

 

2- Mathias Raymond décroche son ticket pour la Finale C

« ça va être une nouvelle fois compliqué » avait-il annoncé avant cette demi-finale C/D. Mais ce matin, le bonheur était au bout des 2000m du parcours d’Eton Dorney pour Mathias Raymond.
 Le rameur monégasque a signé une – nouvelle – performance de

choix, en terminant troisième. L’émotion était palpable à l’arrivée : « ça s’est super bien passé ! » Il fallait terminer dans les trois premiers pour valider son ticket pour la finale C, il l’a fait.

Habité par une grosse envie et une motivation sans faille, le représentant de la Principauté (dossard n°47, couloir n°2) est vraiment allé la chercher cette qualif ’, à la force des bras et des jambes. « Je suis parti à mon rythme, sans trop me soucier des problèmes posés par mes adversaires. » confiait-il à chaud. « Dans la deuxième partie de l’épreuve, j’ai commencé à attaquer. »

C’est là que la différence s’est faite. Auteur d’un très gros dernier 500m (malgré un vent contre), Mathias a peu à peu pris le dessus avec ses adversaires, laissant derrière lui le Coréen Kim, le

Chilien Vasquez Ochoa et l’Iranien Shadi Naghade, se battant même au finish avec l’Indien Singh pour la deuxième place. « Je suis extrêmement satisfait ». Même son de cloche pour son entraîneur Jean-Louis Antognelli : « Mathias a réalisé une superbe course, en apportant une petite correction technique pour être encore plus efficace et avec cette très grosse envie de toujours bien faire. » Demain, le Monégasque (qui en est aujourd’hui à sa troisième course) sera au repos (« Je suis un peu fatigué…») avant la dernière épreuve (finale C) prévue vendredi.

Texte et photos : Stéphan MAGGI
Attaché de presse du Comité Olympique Monégasque

© 2012/2018 Gouvernement Princier de Monaco- www.gouv.mc