Logo Institut audiovisuel de Monaco

news

29 novembre 2016

"Fitzcarraldo" : Les anecdotes

Nos anecdotes, relatives au film de Werner Herzog "Fitzcarraldo", que nous vous proposons ce mardi 22 novembre à 20h30, au théâtre des Variétés de Monaco :

- L’idée du film est venue à Werner Herzog alors qu’il voyage en Bretagne. Il visite à Carnac les célèbres alignements de pierres et se demande comment des hommes ont pu parvenir à bâtir une œuvre aussi monumentale. Le cinéaste explique dans Conquête de l’inutile, son journal de tournage paru aux éditions Capricci : « Une vision s’était emparée de moi : l’image d’un grand bateau à vapeur sur une montagne à travers une nature qui anéantit les faibles comme les forts ; et la voix de Caruso, qui fait taire toutes les souffrances et tous les cris des animaux de la forêt vierge et arrête le chant des oiseaux ».
- Trois ans et demi de préparation sont nécessaires avant que le tournage ne débute vraiment. Si Herzog et son frère, le producteur Lucki Stipetik, sont bien conscients des difficultés qu’ils vont devoir affronter, rien ne les prépare vraiment à ce tournage qui va se révéler cauchemardesque : producteurs frileux, problèmes logistiques, conflits entre les tribus indiennes, accidents, conditions météorologiques épouvantables, dangers de la jungle, etc.. 

- En janvier 1981, le tournage commence à Iquitos avec Jason Robards. Le cinéaste avait d’abord pensé à Jack Nicholson pour le rôle de Fitzcarraldo, mais ce dernier était réticent à l’idée d’aller s’enterrer dans la jungle et il exigeait un tournage en studio, ce qui était inenvisageable pour le cinéaste. Mick Jagger, qui doit interpréter le partenaire anglais de Fitzcarraldo, a accepté un cachet très modique pour son rôle. Malgré une succession d’imprévus, Herzog commence le tournage mais au bout de cinq semaines, Jason Robards est atteint de dysenterie et le tournage doit être suspendu le temps qu’il se fasse soigner aux États-Unis. Il n’en reviendra jamais et Mike Jagger, tenu par d’autres contrats, doit partir pour une longue tournée de concerts avec ses Rolling Stones. Son personnage disparaîtra du film. C’est une toute autre entreprise qui commence deux mois plus tard, avec en tête de distribution, le fidèle et tempétueux acolyte de Werner Herzog : Klaus Kinski. Le tournage connaîtra encore de multiples rebondissements...

© 2012/2018 - Institut audiovisuel de Monaco - Monaco Channel