Monaco Economic Board V1

news

Logo MonacoTech
25 juin 2018

MonacoTech : l'innovation s’impose dans le tissu économique monégasque

Lancé à la rentrée 2017 et officiellement inauguré le 8 novembre dernier, MonacoTech, le programme pour startups créé par l'Etat monégasque en partenariat avec Monaco Telecom et Xavier Niel, fait désormais partie intégrante du paysage économique local. Il a su, dès sa mise en place, s'imposer comme un lieu dynamique de réflexion et de promotion de l'innovation. Et il s’est encore enrichi de nouveaux talents…

Lors de sa première année d’existence, MonacoTech a reçu quelque 172 dossiers de candidature. Parmi eux, 15 projets ont été retenus lors de deux sessions de sélection. Autant d’entreprises ambassadrices de l’innovation monégasque (découvrez chacune d’elles en cliquant ici) qui viennent d’être rejointes par 7 nouvelles startups, choisies par un 3e jury (composé de professionnels, d’entrepreneurs et de représentants des Institutions*) :

© Direction de la Communication / Manuel Vitali

  • O’Sol : cette entreprise souhaite rendre l'énergie solaire accessible aux applications itinérantes ou urgentistes grâce à des solutions solaires mobiles, intelligentes et simples d'utilisation. Elle développe ainsi des générateurs qui déploient leurs panneaux et suivent le soleil automatiquement (à la manière des tournesols). Ceux-ci peuvent être installés et désinstallés en moins d'une minute, ainsi qu’interconnectés pour former un micro-réseau intelligent (http://osol.fr).
  • Black River : cette startup crée des véhicules sous-marins, dont le BR1000, son produit phare, qui a « l’ambition d’être le plus avancé au monde ». Polyvalent (fonctionnement en totale autonomie mais également possibilité de transporter un pilote et un passager), ce dernier dispose d’un design inspiré du thon, poisson doté d’une remarquable capacité à se déplacer sous l'eau. Application : domaines militaire, de la recherche ou de l’industrie pétrolière et gazière.
  • URBANLab : sa vocation est de proposer des solutions de simulation des flux piétons qui « repositionnent l’humain au centre des préoccupations ». Il s’agit en effet d’offrir « aux acteurs du développement urbain la possibilité de vivre un espace avant de le construire », et de « transformer les données urbaines en informations intelligentes ». Objectif : « Chacun doit pouvoir se déplacer en ville le plus rapidement possible et en toute sécurité ».
  • Classic & Electric : son idée est de convertir les voitures de collection à la propulsion électrique en préservant totalement leurs caractéristiques originales et leur identité, et ainsi de « créer le futur des voitures du passé ». Pour cela, la conversion est totalement invisible de l’extérieur et conserve l’intégralité des sous-ensembles et systèmes (embrayage, boîte de vitesse, transmission, suspensions, freins, tableau de bord, etc.). Sans compter qu’elle est 100 % réversible (www.classicandelectric.com).
  • iDruide : la startup propose une solution innovante, sécurisée (protection et non commercialisation des données des élèves) et développée spécifiquement pour le monde de l’éducation qui se compose d’une tablette avec un clavier détachable, d’un système d’exploitation, d’une gestion d’appareils mobiles et d’un logiciel de gestion de classe. Le concept : une tablette par élève et par professeur, utilisable à l’école comme à la maison, pour « stimuler l’autonomie et le succès scolaire » et « développer de nouvelles façons d’apprendre » grâce à des technologies « alliant intuitivité et ergonomie ».
  • SKYdeals : l’outil permet aux voyageurs de bénéficier, pendant la durée d’un vol, de ventes privées via leur smartphone ou leur tablette connecté au WiFi (produits de grandes marques et offres exclusives d’excursions et de services à destination). Une véritable plateforme e-commerce dédiée aux voyageurs aériens connectés (www.skydeals.shop).
  • OSM / Orbital Solutions (Monaco) : nouvel acteur dans le secteur en forte croissance des nanosatellites (satellites pesant seulement de 1 à 10 kg et mis sur orbite terrestre basse dont les coûts de production sont très réduits), Orbital Solutions participe à la « démocratisation » de l’utilisation de l’espace et au développement d’applications impensables il y a encore 10 ans dans de nombreux secteurs, comme les études environnementales, l’observation terrestre, l’IoT, les communications machine à machine, etc.

Un lieu vivant

Outre l'accueil de startups, plusieurs événements, organisés par MonacoTech ou des entités telles que le Monaco Economic Board et la Jeune Chambre Économique de Monaco, se sont déjà tenus dans ces locaux : rencontres, conférences, présentations ou encore concert à l'occasion du Printemps des Arts. Aussi, c'est tout naturellement que la 5e édition de la Startup Weekend Monaco a eu lieu cette année, du 27 au 29 avril, à MonacoTech.

Site Internet de MonacoTech : www.monacotech.mc

* : Cyril Guenoun, Co-fondateur d’Aglaé Ventures ; Robin Rivaton, Président et fondateur de Real Estech ; François-Xavier Leclerc, Responsable de la Division Financement et Développement de l'Économie à la Direction de l’Expansion Économique ; Patricia Niego, Fondatrice de Beaunies Invest / Membre des femmes Business Angels ; Aurélie Lavaud, Co-fondatrice de BimBamJob ; André Saint-Mleux, Business Angel et Administrateur d'État RMC et Monaco Telecom ; Franck Julien, Conseiller National ; Henriëtte van Niekerk, Directrice chez Clarksons Platou.

MonacoTech, Monaco Telecom et le Festival Printemps des Arts se sont associés pour proposer une conférence sur le logiciel IanniX et un concert électroacoustique le 13 février. Un projet au service de l’art numérique très innovant. © Direction de la Communication / Charly Gallo

Consultez les précédents articles sur le sujet :

 

Abonnez-vous à la Monaco International eNews

 

 

Direction de la Communication du Gouvernement Princier

©2012/2017 - Monaco Channel - Monaco Economic Board