Logo Chaine Solidarite

news

08 avril 2022

Le Gouvernement de la Principauté de Monaco soutient DNDi pour accroître l’accès à des traitements améliorés pour les enfants vivant avec le VIH

Monaco soutient DNDi pour accroître l’accès à des traitements améliorés pour les enfants vivant avec le VIH ©Ariane Mawaffo-DNDijpg

MONACO / GENEVE - 8 avril 2022 - Le Gouvernement de la Principauté de Monaco et l'initiative Médicaments contre les Maladies Négligées (Drugs for Neglected Diseases initiative, DNDi) sont heureux d'annoncer leur partenariat qui a pour but de permettre aux enfants vivant avec le VIH d’avoir enfin accès à des traitements adaptés.

Avec un engagement de 300 000 euros sur trois ans (2022-2024), la Coopération monégasque pour le développement soutiendra les efforts de DNDi visant à améliorer l'accès des jeunes enfants à des traitements optimaux contre le VIH.

« Nous sommes très heureux de pouvoir compter sur le soutien du Gouvernement de la Principauté de Monaco », a déclaré le Dr Bernard Pécoul, directeur exécutif de DNDi. « Pendant trop longtemps, les enfants vivant avec le VIH ont été négligés, en particulier ceux qui vivent dans des environnements à ressources limitées. Aujourd'hui, nous assistons à une révolution dans le diagnostic et le traitement du VIH pédiatrique. Il est désormais de notre responsabilité de veiller à ce que les enfants vivant avec le VIH aient accès à ces nouveaux diagnostics et traitements qui représentent une avancée majeure. »

Malgré une augmentation considérable du nombre d'adultes ayant accès aux traitements contre le VIH, les enfants restent laissés pour compte, faute de médicaments adaptés à leurs besoins. Près de 800 000 enfants vivant avec le VIH - la majorité en Afrique subsaharienne - ne reçoivent pas de traitement. Cela représente près de 50 % des enfants vivant avec le VIH dans le monde. Sans traitement, la moitié des enfants nés avec le VIH mourront avant l'âge de deux ans.

Au niveau mondial, c’est en Afrique du Sud que le nombre d’enfants vivant avec le VIH est le plus élevé. Parmi les 310 000 enfants vivant avec le VIH, moins de la moitié (47 %) reçoit un traitement antirétroviral (TAR). Au Sénégal, seul un tiers des 4 000 enfants vivant avec le VIH ont accès au TAR.

Ce projet financé par Monaco a pour objectif d’éliminer les obstacles à l’accès au traitement du VIH dans ces deux pays.

En Afrique du Sud, DNDi soutiendra l'enregistrement par les autorités de régulation d'un nouveau traitement combiné contre le VIH dont le goût est masqué, ce qui représente une amélioration considérable : les médicaments actuellement disponibles dans le pays ont un goût amer qui rend leur administration à des enfants très difficile. Au Sénégal, le projet contribuera à renforcer les capacités locales de diagnostic et de traitement du VIH chez les enfants à travers des formations du personnel de santé et des communautés locales.

« Le Gouvernement de la Principauté de Monaco se réjouit de ce partenariat avec DNDi, pour le bien des enfants atteints de VIH dans deux de ses pays partenaires, l’Afrique du Sud et le Sénégal. Ce partenariat de santé s’inscrit dans les priorités de la Coopération monégasque, avec les plus vulnérables comme coeur de cible. Nous espérons que les avancées en termes de diagnostic et de traitement du VIH profiteront bientôt au plus grand nombre, pour ne laisser personne de côté », a déclaré Bénédicte Schutz, Représentant Spécial de Monaco pour la Coopération Internationale.

A propos de DNDi

Organisation de recherche et de développement à but non lucratif, DNDi oeuvre pour fournir de nouveaux traitements contre les maladies négligées, notamment la leishmaniose, la trypanosomiase africaine (maladie du sommeil), la maladie de Chagas, les maladies liées aux vers filaires et le mycétome, le VIH pédiatrique, l’hépatite C et la dengue. DNDi coordonne également l’essai clinique ANTICOV qui vise à trouver des traitements pour les formes légères à modérées de COVID-19 dans les pays à revenu faible et limité. Depuis sa création en 2003, DNDi a déjà mis à disposition neuf traitements innovants, notamment de nouvelles associations thérapeutiques contre le kala-azar, deux antipaludiques à dose fixe et la première nouvelle entité chimique développée par DNDi, le fexinidazole, approuvé en 2018 pour le traitement des deux stades de la maladie du sommeil. dndi.org

 

A propos du Gouvernement de la Principauté de Monaco

La politique de coopération au développement du Gouvernement Princier, qui a fait de la lutte contre la pauvreté sa priorité d’intervention, permet de soutenir chaque année environ 150 projets dans 11 pays, principalement des PMA (Madagascar, Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie, Sénégal et Burundi). L'aide se concentre sur quatre domaines d'intervention essentiels pour développer le capital humain - la santé, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, l'éducation et la protection de l’enfance, l’accès au travail décent - et cible en priorité les personnes les plus vulnérables (femmes, enfants, réfugiés/déplacés, personnes en situation de handicap). https://cooperation-monaco.gouv.mc

© 2014/2022 - Une chaîne réalisée par Monaco Channel en collaboration avec le Gouvernement Princier et osimonaco.org