Monaco dans le Monde 2015 V1

news

07 avril 2022

Premier déplacement de coopération pour Isabelle Berro-Amadeï

Visite de travail d’Isabelle Berro-Amadeï à Madagascar. Avec les enfants bénéficiaires du GRET ©DR

Du 26 mars au 2 avril 2022, une délégation monégasque* conduite par Isabelle Berro-Amadeï, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, s’est rendue à Madagascar, afin de s’entretenir avec les autorités malgaches, d’inaugurer une usine alimentaire dans le grand Sud et de rencontrer les partenaires de la Coopération monégasque. Cette visite de travail a permis de signer le 1er accord-cadre général de coopération entre les deux Etats.

Au cours de ce déplacement la délégation monégasque a ainsi pu renforcer les liens avec les autorités du pays, en rencontrant, notamment, le Chef de l’Etat malgache Andry Rajoelina, ainsi que les Ministres des Affaires Etrangères, Richard Randriamandrato, et de la Santé Publique, le Professeur Zely Arivelo Randriamanantany.

Cette visite a été l’occasion de faire un état des lieux du partenariat privilégié qu’entretient Monaco avec son premier pays de coopération, lequel fait face à de très grands défis, notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Des visites sur site et des réunions de travail ont ainsi permis d’échanger sur divers projets et programmes dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la santé, de la protection de l’enfance, de l’entrepreneuriat et de l’appui à la société civile malagasy. Des rencontres ont notamment eu lieu avec le Programme Alimentaire Mondial, l’Institut Pasteur, le GRET et des associations locales, telles que SISAL, dont le dispensaire de prise en charge de personnes vivant avec le VIH est soutenu par l’Organisme de Solidarité Internationale « Fight Aids Monaco ».

Parmi les temps forts de cette mission, l’Accord sectoriel dans le domaine de la Santé de 2016 a été renouvelé avec le Ministère de la Santé Publique au Centre National de Lutte contre le Paludisme, construit par Monaco à Antananarivo.
A l’invitation d’Alain Mérieux, Président de la Fondation éponyme, et en présence du Président malgache Andry Rajoelina et de la Première Dame, la délégation monégasque s’est également rendue à l’usine Nutrisud, inaugurée le 1er octobre dernier, à Fort-Dauphin, dans le Sud-Est de la Grande Ile. Cet événement a marqué le lancement du projet « Mitombo », qui permet de produire des compléments alimentaires locaux à destination des acteurs luttant contre la malnutrition dans les régions Androy et Anosy, au sud de l’île. A cette occasion, a été signé un protocole d’entente, réaffirmant la qualité du partenariat qui lie la Fondation Mérieux au Gouvernement Princier.

Lors de sa présence à Madagascar, le Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération a pu s’entretenir avec les deux jeunes Volontaires Internationaux de Monaco, actuellement en poste sur l’île, en appui de partenaires locaux.

Visite de travail d’Isabelle Berro-Amadeï à Madagascar. Institut Pasteur de Madagascar ©DR

* La délégation monégasque était composée de : Isabelle Berro-Amadeï, Conseiller de Gouvernement - Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération, Cyril Juge, Consul Général Honoraire de Monaco à Madagascar, Niry Rabemanolontsoa, Vice-Consul, Bénédicte Schutz, Représentant Spécial de Monaco pour la Coopération Internationale, Sophie Robin, Responsable Programme Madagascar, Natacha Tang, Coordinateur pays, Myriam Landau, Référente santé, Charlotte Dolfer, Assistante Responsable Programmes, Soafara Raonimanga, Chargée de projets et Livio Totozafy, Stagiaire.

 

 

 

Trois questions à Isabelle Berro-Amadeï, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération

Mme le Conseiller, vous rentrez de votre premier déplacement officiel avec la Coopération monégasque. Quelles sont vos impressions de cette Visite de Travail à Madagascar ?
Ce premier déplacement officiel constitue un jalon mémorable dans l’exercice de mes nouvelles fonctions de Conseiller de Gouvernement-Ministre. Qu’il se déroule à Madagascar, premier pays de coopération du Gouvernement Princier, lui donne une signification d’autant plus forte. Pendant une semaine, la délégation monégasque s’est rendue à la rencontre des partenaires, civils, publics et privés, qui mettent en œuvre les projets soutenus, ainsi que de leurs bénéficiaires. J’ai été particulièrement touchée par l’accueil qui m’a été réservé, et par la gentillesse et la résilience des Malgaches. Je voudrais saluer l’implication sans faille de notre Consul Général à Madagascar de même que le travail et l’engagement formidables de l’équipe de la Coopération Internationale, tant au siège que sur place. Je garde en mémoire avec beaucoup d’émotion les rencontres que j’ai effectuées pendant ma visite, au plus près des bénéficiaires des projets soutenus, notamment les enfants des rues du centre NRJ, ou encore les leaders d’ONG locales comme Projet Jeunes Leaders, et bien sûr aussi les Volontaires Internationaux de Monaco, qui ont décidé de partir sur le terrain pour s’engager dans la solidarité internationale.

Quels ont été selon vous les moments forts de cette visite ?
Le point d’orgue diplomatique a bien entendu été la signature du 1er Accord-Cadre de Coopération, accord sur lequel les équipes des deux pays travaillaient depuis longtemps. Je suis heureuse et fière que nos relations avec ce pays soient désormais formalisées. Je mentionnerai également le renouvellement de l’Accord de Santé au sein du centre national de lutte contre le paludisme, construit par la Principauté de Monaco, ainsi que la visite de l’usine Nutrisud. Je tiens à souligner que tous ces événements ne sont pas une fin en soi, mais sont avant tout concrétisés dans les faits, avec un impact réel au bénéfice des plus vulnérables.
Au-delà du volet diplomatique, je retiendrai surtout la bonté, la bienveillance, la gentillesse de la population malgache et des différents acteurs rencontrés qui œuvrent sans relâche, et avec conviction, au soutien des hommes, femmes et enfants qui en ont le plus besoin.

A ce propos, quelle est la situation du point de vue de la sécurité alimentaire ?
L’insécurité alimentaire touche 1,64 million de Malgaches rien que dans le Grand Sud de l’île, et la moitié des enfants de moins de 5 ans du pays présentent un retard de croissance. Il faut savoir que Madagascar est le premier pays au monde dont la famine actuelle -sans précédent-, due à deux années de sécheresse consécutives, a été reconnue comme directement liée au changement climatique par les Nations Unies. En ce sens, le soutien que la Principauté apporte à la Fondation Mérieux pour l’usine de production locale de compléments alimentaires à Fort Dauphin revêt une importance capitale sur les populations vulnérables du Grand Sud de l’Ile, particulièrement les enfants.

Visite de travail d’Isabelle Berro-Amadeï à Madagascar. Nutrisud ©Fitia

©2013/2022 - Monaco Channel